All posts in mobile

Honeywell confie à DocDoku l’évolution de son socle mobile Android

« Une expertise évidente et une très bonne communication qui ont permis à ce projet d’être un succès » : c’est en quelques mots le retour d’Honeywell Safety and Productivity Solutions sur sa collaboration avec la Team DocDoku.

Spécialisée dans la performance des process, Honeywell Safety and Productivity Solutions construit et commercialise des solutions de capture des données (RFID, lecture de codes-barres…) et de management de l’information.

La société avait choisi DocDoku pour les accompagner dans l’évolution de leur SDK (Software development Kit) mobile sous Android.

Retrouvez la success story complète dans l’espace Nos Clients.

Les enjeux de la sécurité des données – Episode 1/3

En novembre dernier, le salon Mobility for Business réunissait plus de 3 000 décideurs sur les perspectives et les enjeux de la Mobilité aujourd’hui. La sécurité des données a été un des principaux fils rouges des conférences, preuve que le sujet est plus que jamais d’actualité pour les entreprises.

Mobilité et sécurité riment-elles toujours ?

La question se pose. Le premier contre-exemple a retenir est celui du protocole WPA2 –  niveau de sécurisation le plus élevé du Wifi – qui a révélé plusieurs failles de sécurité majeures en octobre dernier. Ces failles compromettent la sécurité des réseaux personnels (box FAI par exemple) et professionnels : la récupération malveillante de données personnelles semblait alors possible.

A partir de ce constat, comment construire un réseau fiable ?

En prenant conscience que nous sommes entrés dans une nouvelle ère. De nouveaux outils deviennent indispensables pour sécuriser les comportements mobile et sortir des modèles de sécurisation utilisés pour le PC. Pour la détection du risque mobile, la logique de signature devient obsolète et doit être remplacée par une approche Machine Learning / Big Data avec l’usage de systèmes auto-apprenant de surveillance du réseau.

Technique mais pas que

L’évolution des besoins et usages des utilisateurs doit être pris en compte par la DSI.  Intégrer un Proof Of Concept pour tester les moyens d’assurer la sécurité est une bonne démarche. L’enjeux est de trouver le compromis entre un bon niveau de sécurité et une expérience Utilisateur qui reste la plus fluide possible.
Le enjeux sont donc techniques mais ne doivent pas oublier l’Humain : coordonner les comportements et faire de chacun un ambassadeur de la sécurité des données de l’entreprise.

DocDoku Training est certifié DataDock !

Depuis le 7 août 2017, DocDoku Training est en effet certifié conforme Data Dock !

Qu’est-ce que Data Dock pour commencer ?

Le Data Dock est un référentiel unique de données qui permet aux financeurs de la formation professionnelle (OPCA, FONGECIF….) de vérifier la conformité des organismes de formation aux critères qualité définis par la Loi.

Ainsi 20 financeurs ont défini ensemble les 21 indicateurs qui permettent de mesurer le respect des 6 critères qualité imposés par la loi. Datadock est donc l’outil qui permet aux organismes de formation de prouver qu’ils répondent factuellement à ces exigences de qualité.

En tant qu’organisme de formation, nous avons donc dû prouver notre conformité au travers des 21 indicateurs pour répondre aux 6 critères qualité.

Désormais, les financeurs vont donc nous inscrire dans leur catalogue de référencement mis à la disposition des entreprises et des salariés.

Qu’est-ce que cela vous apporte concrètement (salariés et entreprises) ?

Cela vous apporte plusieurs choses concrètes :

  • un gage de crédibilité et de qualité en ce qui concerne notre organisme de formation puisque certifié conforme aux critères de qualité de la loi et des financeurs,
  • la possibilité de financement de vos formations (individuelles ou plan de formation) : en effet depuis 2017, pour être financée une formation doit être réalisée par un organisme référencé par le financeur (et donc certifié Data Dock).

Alors qu’attendez-vous pour venir vous former ou former vos équipes au développement mobile, web et big data dans nos centres de formation de Toulouse et Paris ?

Développer efficacement avec Phonegap

Une multitude d’outils

En matière d’outils de debug et de développement, le choix ne manque pas. Que vous utilisiez Linux, Windows ou MacOsX vous êtes libre de choisir les outils.

Adobe, bien qu’étant spécialiste des IDE et solutions complètes de développement, ne nous fournit pas encore un outil digne du nom d’IDE. A part la ligne de commande et une petite interface permettant d’appeler ces commandes (voir l’article), nous sommes loin des solutions auxquelles a pu nous habituer Adobe.

C’est donc à nous développeurs, de trouver le moyen le plus efficace de créer des projets, de les éditer, de les tester et de les livrer. Plusieurs solutions, libres dans la plupart des cas, vont nous aider à pallier à ce manque.

Le navigateur, un des outils les plus efficaces

Que ce soit Firefox, Chrome, Safari, ou encore IE (et oui c’est encore utilisé ;-)), le navigateur reste l’outil le plus pratique pour debugguer votre application. Bien sûr vous ne pourrez pas tester les appels aux plugins, mais c’est un must pour de la mise en page, animations, et l’inspection des variables.

Oui mais alors, comment déclencher l’évènement deviceready ?

Plusieurs solutions sont possibles et sont décrites sur stackoverflow. Le plus simple est d’utiliser le code suivant :

if (navigator.userAgent.match(/(iPhone|iPod|iPad|Android|BlackBerry)/)) { 
    document.addEventListener(“deviceready”, onDeviceReady, false);
} else {
    onDeviceReady();
}

L’idée est de détecter que l’on se trouve sur un appareil mobile pour s’abonner à cet évènement. Dans les autres cas, cela signifie que nous sommes sur un navigateur et que nous ne sommes pas en mesure d’avoir cet évènement, nous devons donc appeler la fonction onDeviceReady.

Ripple emulator

Ripple emulator est un plugin fonctionnant avec Firefox et/ou Chrome, il permet de visualiser le rendu de votre application dans votre navigateur.

ripple

Ripple emulator permet d’émuler certains composants d’un appareil mobile, tels que l’orientation du matériel, la géolocalisation, la détection de mouvement, parfait pour simuler un cas d’utilisation réel.

C’est une solution très efficace, pour autant qu’on utilise les versions de Phonegap compatibles avec Ripple.

Phonegap developer app

Cette application qui embarque tous les plugins de base, permet d’utiliser toutes les fonctionnalités de l’appareil. Cette application va de paire avec une instance de serveur Phonegap qu’on lance depuis sa machine.

La première chose à faire est de télécharger l’application Phonegap app developer

$ phonegap serve

[phonegap] starting app server…
[phonegap] listening on 192.168.1.12:3000
[phonegap] 
[phonegap] ctrl-c to stop the server
[phonegap]

Une fois connecté, l’application est automatiquement rechargée lors de l’édition des sources. C’est un bon début pour être efficace mais il manque :

  • cruellement la possibilité d’utiliser le remote debugging,
  • aussi la possibilité d’utiliser des plugins tiers.

Pour résumer, c’est un moyen assez efficace pour tester son application, mais pas pour la debugguer.

Chrome Web Tools

Le remote debugging avec Chrome est l’un des meilleurs outils à mon sens, si ce n’est le meilleur. Pour l’activer, il faut avoir activer le mode développeur sur l’appareil, avoir déployé votre application, et connecter votre appareil en usb.

Pour accéder à la console javascript de votre application , il faut ouvrir Chrome, et accéder à chrome://inspect

inspect

Attention : pensez à cocher la case ‘Discover usb devices’.

En cliquant sur le lien ‘inspect’, une console javascript s’ouvre et permet d’inspecter directement l’application, idéal pour mettre des points d’arrêts et monitorer les performances.

Nodejs et live reload

La solution qui me plait le plus en terme de productivité reste le live reload de l’application lors de modification des sources.

L’idée est de ne pas embarquer les sources html/javascript dans l’application Phonegap mais de les servir depuis un serveur Nodejs avec Grunt ou Gulp (voir l’article)

Un seul fichier est embarqué dans l’application (index.html), et redirige vers notre serveur Nodejs.

<html>
<head>
<meta http-equiv=”refresh” content=”1; URL=http://192.168.1.12:3000”>
</head>
<body>
    Redirecting …
</body>
</html>

Seul l’ajout ou modification de plugins nécessite un redéploiement de l’application sur l’appareil.

On bénéficie alors du remote debugging et du live reload, mais surtout on teste sur du vrai matériel.

Conclusion

Pour résumer, Phonegap laisse le développeur dans l’embarras du choix concernant l’outillage et le processus de développement. La communauté Phonegap / Cordova est active ces derniers temps et laisse présager de beaux jours (belles nuits) de développement pour l’année à venir !

Dans un prochain article, nous aborderons le framework ngCordova qui marie Cordova et AngularJS.