All posts in data

6 clés pour mettre en place votre management par les données

1 à 2 ans : c’est la vitesse de renouvellement des technologies informatiques actuelles. Qui permettent entre autres de produire et de traiter toutes vos data. Utiliser les technologies, c’est aussi s’assurer un avantage concurrentiel, un pouvoir d’action et d’adaptation face à l’accélération des marchés.
La vitesse de transformation de l’Entreprise se fait sous un rythme moins soutenu, entre 5 à 7 ans.
Dès lors, comment construire un pilotage de qualité, centré sur les données ?

Retrouvez 6 clés pour vous orienter dans cette démarche.

1. Rester concentré sur vos objectifs business

L’Intelligence Artificielle est-elle indispensable alors que je ne suis pas encore capable de faire une segmentation sur ma base client ?
Il faut décliner la transformation de votre métier en plusieurs étapes, pour que l’organisation ait le temps de s’adapter. Pour vous accompagner et prendre du recul, vous pouvez faire appel à des méthodologies éprouvées comme l’approche OKR (Objectives and Key Results, utilisée chez Google et Uber) ou encore l’approche Agile. La clé est de poser les jalons de votre transformation et de prendre le temps de vous projeter dans ce changement.

2. Ne pas se laisser distraire

Data mining, Data Science ou encore Machine Learning : nombreux sont les nouveaux termes liés de près ou de loin à la gestion des données. Ils rejoindront vos plans stratégiques ou vos communications en temps utile. Pour le moment, il s’agit d’évangéliser les équipes sur la transformation, de se faire comprendre et non de complexifier.
La priorité est de définir la finalité du projet de transformation et son application concrète, avant même de lier les activités de l’Entreprise à de nouvelles terminologies.

3. Penser une gestion fédérée des données

La mise en place de la directive GDPR implique une organisation centralisée. Une instance de gouvernance des données devient indispensable : elle a a pour but d’optimiser la rationalisation des données et surtout de considérer la data comme une sujet transverse (RH, Finance, Process..).
La mise en place de cette approche vous permettra en outre de faire le point sur votre organisation (le système actuel produit-il beaucoup de doublons par exemple ?)  et le partage des données.

4. Etablir une gouvernance des données

L’objectif est que la data soit diffusée et maitrisée partout.
Même si vous n’êtes pas prêt à investir massivement, il est important de mettre en place une « Roadmap Data » qui intègre dans tout projet le budget et les ressources à mobiliser pour faire avancer la Data.

5. Se concentrer sur la qualité des données avant tout

Depuis 10 ans, un problème récurrent subsiste malgré les évolutions technologiques : la qualité des données.
Même si l’ERP, le Data Marketing ou encore le Sql ont tenté d’apporter de la structure et d’optimiser la qualité, la présence de données de moins en moins structurées n’a pas joué en faveur de leur qualité.
Un bon modèle sans bonnes données, c’est un simple algorithme.
A vous de jouer…

6. S’ouvrir à l’extérieur

Le développement de l’entreprise étendue a eu pour conséquence d’ouvrir vers l’extérieur l’intégration et l’exploitation des données. La GDPR est une opportunité à saisir mais elle oblige à raisonner en « Privacy by design », c’est à dire à intégrer la protection des données dès leur conception et à anticiper leurs usages et leurs limites.
Cette évolution incite l’Entreprise à s’appuyer sur ses ressources externes et à créer un business modèle basé sur l’interopérabilité.
Il s’agit également de considérer la donnée sous l’angle éthique ou « bien commun » et de développer la transparence.

En conclusion, quelques pistes de réflexion basées sur des exemples d’usage.

  • La Française des Jeux propose au téléchargement l’ensemble des grilles de résultats du loto.
    Pouvez-vous partager certaines de vos données pour renforcer votre image de transparence, voir créer de nouveaux relais de croissance ?
  • Dans ses projets liés à la lutte contre la fraude et le blanchiment, la FDJ intègre un référent Marketing et un Data Steward (administrateur des données internes) pour que tout projet puisse être co-construit dans une logique d’ouverture.
    Pourquoi ne pas intégrer un nouveau profil à vos équipes projets, comme un Change Manager pour accompagner au quotidien l’évolution de votre organisation, vérifier l’intégration du changement dans les projets, évangéliser et communiquer sur les nouveaux usages ?

Cet article a été rédigé suite à notre participation à Cloud Expo 2017 et à la conférence de Mathias Oelher Chief Data Officer à la Française des jeux.